CAP de Mobilité des Educateur.trice.s et CSE du 11 au 15 juin 2018 : " Déclaration préliminaire intersyndical SNPES-PJJ/FSU et CGT PJJ et Déclaration Liminaire de la délégation SNPES-PJJ/FSU"

lundi 11 juin 2018
popularité : 18%

CAP de Mobilité des Educateur.trice.s et CSE du 11 au 15 juin 2018 :

Déclaration préliminaire intersyndical SNPES-PJJ/FSU et CGT PJJ

Cette CAP de Mobilité se tient dans un contexte où la DPJJ a présenté, le 17 mai dernier, son projet de mise en oeuvre de l’intégration de la filière socio-éducative dans la catégorie A. Celui-ci, en l’état, est inacceptable pour le SNPES-PJJ/FSU et la CGT PJJ. Il est clairement un déni de reconnaissance de la charge de travail, de l’engagement et des qualifications de l’ensemble des éducateur.trice.s, des ASS
et des CSE.
En 1991, au moment de la discussion des accords Durafour, les éducateur.trice.s et les ASS de la PJJ étaient au même niveau statutaire et professionnel que les instituteur.trice.s de l’Éducation Nationale qui ont alors obtenu la catégorie A type. C’est donc bien, aujourd’hui, un décrochage statutaire et indiciaire que subissent les personnels de la PJJ.
Après une mobilisation de la filière socio-éducative par plusieurs semaines de grève reconductible pour réclamer la catégorie A, la DPJJ avait mis en place le statut de CSE comme une perspective de promotion sociale et un débouché en catégorie A-.

Lire la déclaration préliminaire intersyndical...http://snpespjj.fsu.fr/IMG/pdf/decl...

Déclaration Liminaire de la délégation SNPES-PJJ/FSU

Cette CAP se tient dans un contexte de mobilisation contre les politiques libérales et
d’austérité du gouvernement actuel qui mène une attaque exterminatrice contre le service public.
Les mouvements de grève et les manifestations se multiplient dans de nombreux
secteurs pour défendre un service public de qualité sur l’ensemble du territoire.
Cette conception libérale du service public vise à précariser les populations les plus
fragiles et à supprimer le rôle protecteur de l’État. L’attitude arrogante et méprisante dont font preuve le président et son gouvernement, les réformes mises en place, favorisent l’accroissement des inégalités en privilégiant les plus riches au détriment des plus pauvres.
Le SNPES-PJJ/FSU dénonce le projet de réforme de la fonction publique « AP 22 ».
Cette réforme acte la remise en cause du concours comme principe de recrutement dans la Fonction Publique, le recours massif aux contractuel.les en lieu et place de titulaires, le renforcement de l’individualisation de la rémunération, notamment par le critère du mérite qui favorise la mise en concurrence des agents, le plan de départs volontaires en lien avec la perspective de 120 000 suppressions d’emploi.

Lire la déclaration liminaire...http://snpespjj.fsu.fr/IMG/pdf/dl_s...


Documents joints

PDF - 467.5 ko
PDF - 453.9 ko

Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois