PJJ des Bouches du Rhône : Après « feu » l’UEMO Alcazar, l’incendie se propage à l’UEMO Timonier Ou comment la Direction Territoriale soutient la mort d’une unité éducative

tract unitaire SNPES-PJJ/FSU et CGT PJJ
jeudi 10 décembre 2020
popularité : 10%

La CGT-PJJ et le SNPES-PJJ/FSU tiennent à féliciter la DT 13 pour l’intérêt qu’elle a porté à l’UEMO Le Timonier, depuis plusieurs années.

Nous voilà donc contraints de vous alerter de nouveau, Monsieur le DIR Sud-Est, sur ce qui se passe dans cette unité ! Les rustines ne suffisent plus ! Le bateau coule !!!

Trois ans maintenant !!! Trois années d’alertes syndicales, de saisines du CHSCT, de multiples audiences à la DT13, d’arrêts maladies, de départ des agents, de demandes des prolongations de formation parce qu’aucun professionnel ne peut être à la hauteur...

Des réponses ? Oui bien sûr !! « On vous écoute, on vous comprends …. »
On aurait pu penser que le déménagement de cette unité voire le changement de Directeur de Service aurait suffit... mais non !! Les difficultés sont toujours présentes...

Les alertes de tous bords n’auront pas suffit, ni le soutien, même minime, de la Directrice de Service. La réponse au courrier de l’équipe, faisant état de la situation devenue impossible, s’est résumée à une réunion avec la Directrice et la Responsable d’Unité Éducative le 5 octobre 2020 ; réunion semble t-il préparée avec la Direction Territoriale. Cette réunion n’a aucunement sécurisé les professionnel.le.s sur les possibilités d’évolution de la situation. Ils et elles ont préféré maintenir leur mutation. C’est ainsi qu’au 1er janvier 2021 l’état RH de l’UEMO le Timonier est juste catastrophique.

En trois ans, 28 professionnel.le.s ont quitté l’unité dont 7 le feront le 1er Janvier prochain ! Courage pour ceux qui restent !

Pouvons-nous appeler ça une « désertion » Monsieur le Directeur Inter-Régional, pour reprendre le jargon militaire ? Et c’est bien là le souci : que tout.e.s les professionnel.le.s fuient...ce management autoritariste, la pensée unique et le vide de la réflexion et du collectif qui sont l’opposé de l’intervention en éducation. La PJJ n’est pas l’Armée !!!

Psychologue, éducateurs, ASS, Contractuels ou titulaires, personne ou peu de personnes ne semblent trouver grâce aux yeux du cadre de proximité ! Parce que c’est interdit de penser !
Interdit de questionner les décisions ! On est là pour exécuter !

Études de situation ? Elles sont programmées mais pas investies, pourquoi ?
Prendre ainsi le risque de s’exposer, d’exposer sa pratique devant une hiérarchie suspicieuse et autoritaire est-ce encore possible à l’UEMO Le Timonier ? Comment peut-on travailler sans élaboration collective, pluridisciplinaire dans un tel contexte ?

Les écrits sont corrigés dans la forme et dans le fond. Les professionnel.le.s découvrent ces mêmes modifications le jour des audiences ou des réunions partenariales. Tout est cadenassé dans cette unité et l’équipe éducative vit quotidiennement sous une chape de béton. Les professionnel.le.s sont épuisé.e.s, accablé.e.s et craquent, les adolescent.e.s et les familles subissent le turn-over des éducateurs/trices (5 éducateurs/trices pour le suivi d’une seule mesure…). Même les magistrats se questionnent !

Quoi de neuf du côté de la DT 13 ou de la DIR SE ? Le calme plat. Un calme plat voire très plat. Résultat : Niet, nada, que dale, circuler y a rien à voir… !!!

La CGT-PJJ et le SNPES-PJJ/FSU, dénoncent ce « massacre » et demandent en urgence une audience auprès de la DiR Sud-Est.

Lire le tract unitaire....http://snpespjj-fsu.org/IMG/pdf/tra...


Documents joints

PDF - 257.2 ko

Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois