Tribune de soutien au mouvement de grève des postiers du 92 Un an de grève des postiers du 92 : « C’est une des grèves les plus longues de notre histoire sociale "

mercredi 10 avril 2019
popularité : 4%

Tribune de soutien au mouvement de grève des postiers du 92

Un an de grève des postiers du 92 : « C’est une des grèves les plus longues de notre histoire sociale "

Un an de lutte et en guise de cadeau d’anniversaire : des mises en examen. Quatre syndicalistes sont convoqués, et déjà deux d’entre eux mis en examen, par une juge à qui le parquet a demandé d’instruire une plainte de La Poste, restée jusque-là sans suite judiciaire. Elle date d’un précédent conflit du travail en 2014. Au-delà de ce dernier épisode, nous publions ici la tribune des postiers des Hauts-de-Seine à laquelle nous nous sommes associés et qui est d’abord paru hier dans Libération.

Ils et elles sont 150. Elles et ils sont factrices et facteurs dans le 92, à Gennevilliers, Asnières, Boulogne, Neuilly, Levallois. Nous pourrions les connaître, comme nous connaissons très souvent celui ou celle qui passe six jours sur sept déposer le courrier dans notre boîte aux lettres. Nous pourrions avoir envie de discuter avec l’un ou l’une d’entre eux quelques minutes, pour leur parler de la pluie ou du beau temps, du match à la télé hier soir ou bien parfois d’un sujet plus grave comme nous le faisons avec « notre » factrice ou « notre » facteur. Leur métier nous est familier, car il est « ordinaire » et pourtant tellement essentiel à notre vie sociale, comme l’est celui de millions d’autres travailleuses et travailleurs, qui chaque jour font « tourner la boutique » malgré leur salaire de misère, leurs conditions de travail indignes et des horaires qui rendent malades. Nous ne faisons peut-être pas attention si notre facteur vient à manquer un jour ou deux, mais imaginons qu’il vienne à manquer pendant 365 jours… et que 20 % de ses collègues du département dans lequel nous habitons manquent également à l’appel depuis 365 jours ! On s’inquiéterait, on prendrait des nouvelles, non ?

Alors voilà des nouvelles des 150 facteurs et factrices des Hauts-de-Seine que vous ne pouvez pas avoir vu faire leur métier depuis 365 jours : elles et ils sont en grève !

Oui, en grève, depuis un an jour pour jour. Depuis le 26 mars 2018, ils et elles sont en grève pour faire respecter leurs droits de salarié.e.s, contre la dégradation de leurs conditions de travail et pour la défense du service public postal. Une grève dont le point de départ a été le licenciement de Gaël Quirante, secrétaire départemental du syndicat majoritaire dans le département, Sud Poste 92, parce que ses camarades postier.e.s ont jugé que l’autorisation donnée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à la direction de la Poste de licencier un militant syndicaliste n’était pas une attaque contre un seul, mais une attaque contre eux et elles toutes, et finalement contre l’ensemble des salarié.e.s.

C’est une lutte contre une logique patronale qui veut casser leur métier en faisant d’elles et d’eux des distributeurs de tout et n’importe quoi, en déshumanisant complètement leur boulot, en voulant leur augmenter à chaque fois la charge de travail. À l’opposé, c’est une conception du service public basée principalement sur le lien social qu’ils et elles défendent. Depuis un an, la Poste a fait marcher contre ces 150 grévistes, ses vigiles, ses cadres violents, ses commissions disciplinaires, l’État a fait marcher ses flics, ses juges… et pourtant ils sont toujours là ! C’est une lutte du pot de terre contre le pot de fer peut-être, mais c’est une lutte qu’on aimerait tous et toutes pouvoir mener et gagner, contre la logique de l’argent qui emporte tout sur son passage, qui flingue les vies et les rapports sociaux, qui flingue la nature et les êtres humains. Ils et elles sont 150 et ils se battent comme s’ils et elles étaient des millions.

Alors ils « tiennent » depuis 365 jours ? Avec des paies à zéro euro depuis le mois d’avril 2018 ? Oui ils et elles « tiennent » ! Ils et elles tiennent parce que des milliers d’autres personnes ont versé à leur caisse de grève mise en place depuis le premier jour de la grève. Et ils et elles font plus que « tenir », elles manifestent, ils occupent, elles bloquent, ils prennent la parole dans des bureaux de poste et dans des assemblées générales, ils interpellent des ministres… Elles et ils débordent d’une énergie dans la lutte créée par la conviction que le monde qu’ils et elles défendent est celui dont nous avons vraiment besoin. Aujourd’hui, il est temps que cette grève soit connue du plus grand nombre : c’est une des grèves les plus longues de notre histoire sociale. Elle nous force à sortir de l’ordinaire comme elles et eux le font depuis un an. Elle nous oblige à une solidarité exemplaire car de cet exemple peut jaillir l’envie de recommencer plus forts et plus nombreux, toutes et tous ensemble bientôt, très bientôt, pour ne plus voir nos vies grignotées par la logique du profit. Versons généreusement à la caisse de grève et écrivons chacun.e une lettre à la direction de la Poste pour lui dire que nous sommes toutes et tous des Postier.e.s du 92 et que nous allons gagner !

La liste des 365 Signataires : Sarah ABDELNOUR (maîtresse de conférence en sociologie, Université Paris-Dauphine), Pierre ALFERI (écrivain et philosophe), Blade ALIMBAYE (comédien et chanteur), Julien ALLAVENA (doctorant en science politique), Éric ALLIEZ (philosophe, Université Paris 8), Romain ALTMANN (secrétaire général d’Info’Com-CGT), Benjamin AMAR (professeur, porte parole de l’UD CGT 94), Mouss AMOKRANE (chanteur de Zebda), Hakim AMOKRANE (chanteur de Zebda), Salah AMOKRANE (association Takticollectif, candidat Génération-s aux élections euopéennes), Michel ANDRIEU (réalisateur), Baptiste ANGLADE (éducateur spécialisé, Commission de mobilisation du travail social Île-de-France), Vidal ARAGONÉS CHICHARRO (député CUP au Parlement catalan), Janie ARNEGUY (conseillère municipale Ensemble de Nîmes), Nathalie ARTHAUD (porte-parole de Lutte ouvrière, tête de liste aux élections européennes), Ariane ASCARIDE (actrice), Gérard AUBINEAU (conseiller municipal PCF de Clamart), Manon AUBRY (tête de liste France insoumise aux élections européennes), Pierre AUGROS (CGT Paris Musées / Catacombes), Clémentine AUTAIN (députée France insoumise de Seine-Saint-Denis), Geneviève AZAM (universitaire, ATTAC), Olivier AZAM (réalisateur, Les mutins de Pangée), Ludivine BANTIGNY (historienne), Jean-Paul BARA (syndicaliste, postier réprimé à Bordeaux-Bègles), Laurent BARONIAN (économiste, CEPN), Emmanuel BAROT (philosophe, Université Toulouse-Jean Jaurès), Alice BECKER (avocate), Youkoff BEN AMAR (artiste producteur, conseiller municipal d’Allonnes), Christian BENEDETTI (candidat France insoumise aux élections européennes), Amal BENTOUNSI (collectif Urgence notre police assassine), Mathieu BERAUD (maître de conférence en économie), Ugo BERNALICIS (député France insoumise du Nord), Geneviève BERNANOS (Collectif des mères solidaires), Xavier BERTOLOTTI (graphiste), Olivier BESANCENOT (postier, ancien candidat NPA à l’élection présidentielle), Eric BEYNEL (co-délégué de l’Union syndicale Solidaires), Typhaine BLOT (photoreporter de Mr Mondialisation), Julien BOELDIEU (secrétaire général CGT Travail Emploi Formation Professionnelle), Manuel BOMPARD (candidat France insoumise aux élections européennes), Christophe BONZOM (comédien), Marion BORDESSOULLES (comédienne et autrice), Arnaud BORDIER (Sud PTT 35), Bernard BORGIALLI (cheminot, SUD Rail. Candidat élections européennes , France Insoumise), Isabelle BOSSEMAN (CGT CHU Lille), Sigrid BOUAZIZ (comédienne), Martine BOUDET (enseignante, militante associative), Taha BOUHAFS (journaliste), Béranger BOULAY (chercheur en littérature, Université Paris 13), Ali BOULAYOUNE (sociologue, Université de Lorraine), Louis BOYARD (président de l’UNL), Juan BRANCO (avocat), Nicole BRENEZ (professeure de cinéma, Université Sorbonne-Nouvelle), Philippe BRIÈRE (conseiller municipal Saint-Étienne-du-Rouvray vraiment à gauche), Stéphane BRIZÉ (ancien facteur, cinéaste), Jean-Marie BROM (physicien, directeur de recherches au CNRS. Candidat élections européennes France Insoumise), Ian BROSSAT (maire adjoint PCF de Paris, tête de liste aux élections européennes), Fabienne BRUGEL (metteuse en scène), Sébastian BUDGEN (éditeur), Noël BURCH (écrivain et cinéaste), Noëlle BURGI (politologue et sociologue, chercheure au CNRS, Université Paris 1), Stéphane BURLOT (photographe), Claude CALAME (directeur d’étude en anthropologie et histoire des mondes antiques, EHESS), Robin CANTALOUBE (syndicaliste étudiant UET Toulouse), Jean-Marie CANU (sociologue retraité, Université de Rouen), Cécile CANUT (professeure des universités), Thierry CAPTIF (CGT Ford Blanquefort), CARNYX-EN SCÈNE (groupe de musique), Dominique CARRAT (Front social), Vanessa CARU (historienne), Michel CASEVITZ (professeur émérite, Université Paris Ouest-Nanterre), Manuel CERVERA-MARZAL (sociologue), Leïla CHAIBI (candidate France insoumise aux élections européennes), Jacques CHASTAING (Luttes invisibles), Luc CHEVALLIER (secrétaire régional SUD Emploi Île-de-France), Hélier CISTERNE (réalisateur), Emma CLIT (dessinatrice, auteure de BD), Daniela COBET (Révolution Permanente), Éric COQUEREL (député France insoumise de Seine-Saint-Denis), Philippe CORCUFF (maître de conférences de science politique, Sciences Po Lyon), Sergio CORONADO (candidat France insoumise aux élections européennes), Bastien COSSON (artiste peintre), Thomas COUTROT (économiste, ATTAC), Virginie CRESCI (journaliste Le Média), Philippe CROTTET (ancien élu au comité technique national de La Poste), Alexis CUKIER (philosophe), Antonio DE LA TORRE MARTIN (acteur), Geoffroy DE LAGASNERIE (sociologue et philosophe), Eva DEBRAY (philosophe), Laurent DEGOUSÉE (SUD Commerce), Gallien DÉJEAN (critique d’art et commissaire d’exposition, membre de Treize), Isabelle DELAIS (habitante du XX° arrondissement de Paris), Jim DELÉMONT (militant écosocialiste, candidat France insoumise aux élections européennes), Jean-Baptiste DELGENES (co-secrétaire CGT Educ’action 57), Joël DELHOM (enseignant-chercheur, Université Bretagne Sud-Lorient), Gérard DELTEIL (écrivain), Barbara DESCLOZEAUX (assistante de vie), Willy DHELLEMMES (SUD PTT 33), Antony DI PONZIO (délégué SUD SFR distribution), Laura DIPACE (cheminote, SUD Rail Paris Nord), Emmanuel DOCKÈS (juriste, professeur de droit), Élie DOMOTA (Secrétaire général UGTT, porte parole du LKP), Alain DONTAINE (politologue, Université Grenoble Alpes, candidat France insoumise aux élections européennes), Marnix DRESSEN-VAGNE (professeur de sociologie), Greg DUBAMIX (CNT SIPM-CS), Pierre Alain DUCASSE (SUD PTT 33), Frédéric DUFAUX (maître de conférences en géographie, Université Paris Ouest-Nanterre), Marie-Laure DUFRESNES-CASTET (avocate), Mathias DUPUIS (secrétaire général de l’union locale CGT de Dieppe), Serge DUQUESNOY (CGT Flandres Artois Littoral), Philippe DURAND (comédien), Simon DUTEIL (secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires), Marie DUVERGER (Solidaires 76), Fabienne DZIARNOWSKI (co-secrétaire SUD Santé-Sociaux 57), Mathilde EISENBERG (professeure des écoles, représentante SNUipp-FSU 92), Stéphane ELMADJIAN (cinéaste, chef monteur), Didier ERIBON (philosophe), Mélanie ESTÈVE (éducatrice de jeunes enfants), André FABER (journaliste et dessinateur), Renaud FAGES (avocat), Jules FALQUET (féministe, sociologue, Université Paris Diderot), Patrick FARBIAZ (Écologie sociale), Éric FASSIN (sociologue, Université Paris 8), Elsa FAUCILLON (députée PCF, Hauts-de-Seine), Jean-Michel FAURE (sociologue, professeur émérite, Université de Nantes), Marco FERRANDO (porte-parole du Partito Comunista dei Lavoratori), Gérard FILOCHE (Gauche démocratique et sociale), Catherine FLECHARD (membre du bureau de l’UD CGT Paris), Frédérique FLECK (maîtresse de conférence, ENS Paris), Nicolas FLESCH (auteur), Eléonore FOURNIAU (musicienne), Vincent FOURNIER (représentant départemental, membre de la commission exécutive de la CGT FAPT 78), Bernard FRIOT (sociologue, Réseau salariat), David GABORIEAU (sociologue, Université Paris Est), Nicolas GALEPIDES (secrétaire général SUD PTT), Davide GALLO LASSERE (philosophe, Université Paris Ouest Nanterre), Fanny GALLOT (historienne), Alejandro GARCIA FERRER (syndicaliste CCOO dans l’hôtellerie à Grenade), Isabelle GARO (philosophe), Franck GAUDICHAUD (enseignant-chercheur, Université Grenoble Alpes), Jean-Luc GAUTERO (maître de conférences en philosophie, Université de Nice-Sophia Antipolis), Rémi GENDARME-CERQUETTI (réalisateur de films documentaires), Manu GEORGET (Ex-CGT Philips France EGP Dreux), Charlotte GIRARD (maîtresse de conférences en droit public , Université Paris Ouest-Nanterre), Faustine GOGET (déléguée syndicale FNAC Champs-Élysées), Cécile GONDARD-LALANNE (co-déléguée de l’Union syndicale Solidaires), Gérald GOUDAL (retraité CGT MACIF), Laura GOURGAND (présidente UNEF Le Mans, vice-présidente étudiante de l’Université du Maine), Bruno GRÉGOIRE (cheminot, CGT Tours), Léna GRIGORIADOU (enseignante), Angélique GROSMAIRE (factrice, membre du bureau fédéral de SUD PTT), Robert GUEDIGUIAN (cinéaste), Rose GUEGAN (comédienne), Kamel GUEMARI (syndicaliste McDonald’s), Murielle GUILBERT (secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaires), Victor GYSEMBERG (chargé de recherche au CNRS, Centre de recherche sur la pense unique, La Sorbonne), Mathilde HARMAND (secrétaire adjointe CGT Hôpital Louis Mourier, Commission de mobilisation du travail social Île-de-France), Serge HAVET (AC ! Paris), Régis HÉBETTE (directeur du Théâtre L’Échangeur de Bagnolet), Odile HENRY (sociologue, Université Paris 8), Hervé HEURTEBIZE (secrétaire national SNUTER-FSU), Pamela HOCINI (Espace des luttes sociales-France insoumise), Vincent HORY (adjoint d’animation, CNT Lorraine), Brigitte HUEBER (secrétaire CGT CHRU Nancy), Chantal JACQUET (philosophe), Edward JALAT-DEHEN (artisan brasseur, Brasserie de l’Être, Paris), Michel JALLAMION (Convergence services publics), Stéphane JANEL (trésorier CGT CHRU Nancy), Nad JEAN (rédactrice graphique de L’Équipe), Compagnie JOLIE MÔME (troupe musicale et théâtrale), Florence JOSHUA (enseignante-chercheuse, Université Paris Ouest-Nanterre), Philippe JURAVER (secrétaire national du Parti de gauche), Tiziri KANDI (CGT HPE), Laurence KARSZNIA (Images Contemporaines), Jacques KÉBADIAN (cinéaste), Gaël KLEMENT (revue Anticapitalisme & Révolution), Mathieu KLEYEBE ABONNENC (artiste), Koita KOUDJI (SUD Santé-Sociaux), Hermann KREBS (photographe), Alain KRIVINE (NPA), Judith KRIVINE (Syndicat des avocats de France), L’1consolable (rappeur), Thierry LABICA (enseignant, Université Paris Ouest-Nanterre), Dany LANG (enseignant-chercheur en économie), Mathilde LARRÈRE (historienne), Claude LAYALLE (ATTAC Île-de-France), Yvan LE BOLLOC’H (acteur et musicien), Gérald LE CORRE (CGT Inspection du travail / UD CGT 76), Stéphanie LE GUEN (postière, conseillère prud’homale SUD PTT Paris), Yann LE MERRER (SUD PTT), Blandine LENOIR (réalisatrice), Serge LE QUEAU (Solidaires Bretagne, membre du conseil scientifique d’ATTAC), Michelle LECOLLE (enseignante-chercheuse, linguiste, Clamart), Emilie LECROCQ (candidate PCF aux élections européennes, conseillère municipale de Saint-Ouen), Matthias LEHMANN (auteur de BD), Francine LEMAÎTRE (monteuse), Hassen LETAÏEF (délégué CGT Geodis Calberson Île-de-France), Claude LÉVY (CGT HPE), Cédric LIECHTI (secrétaire général CGT Énergie Paris), Laurence LIZÉ (enseignante-chercheure, Paris), Ken LOACH (cinéaste), Olivier LONG (peintre et universitaire), Carlos LOPEZ (co-secrétaire national SNPES-PJJ/FSU), Frédéric LORDON (économiste et sociologue, CNRS, CESSP-CSE, Université La Sorbonne), LOS FRALIBOS (collectif musical engagé), LOS TRES PUNTOS (Groupe musical), Édouard LOUIS (écrivain), Georges LOUIS (délégué syndical CGT Elior), Élise LOWY (militante écologiste, membre du comité de rédaction de EcoRev’), Mickaël LOWY (sociologue), Pascal MAILLARD (responsable syndical SNESUP-FSU, Strasbourg), Jean-Claude MAMET (animateur du blog syndicollectif.fr), Valérie MANTEAU (écrivaine, prix Renaudot 2018), Sophia MAPPA (psychanalyste, professeure, Université Paris Est), Luca MARSI (maître de conférences, Université Paris Ouest-Nanterre), Gaëlle MARTINEZ (déléguée générale Solidaires Fonction Publique), Christiane MARTY (ingénieure-chercheuse, membre de la fondation Copernic), Valérie MASSADIAN (cinéaste), Gabriel MASSOU (conseiller départemental PCF des Hauts-de-Seine), Xavier MATHIEU (comédien, ex-CGT Continental), Julie MAURY (consultante éditoriale Médiascope), Francine MAZIERE (professeure émérite, Université Paris 13), Elli MEDEIROS (chanteuse et actrice), Jean-Luc MÉLENCHON (député France insoumise des Bouches-du-Rhône), Victor MENDEZ (syndicaliste étudiant, UNEF Nanterre), Paco MERCIAL (chanteur Paul Exploit), Jean-Pierre MERCIER (délégué syndical central CGT Groupe PSA), Guillaume MEURICE (humoriste et chroniqueur), Christophe MILESCHI (professeur, traducteur, écrivain, Université Paris Ouest-Nanterre), François MILLET (secrétaire régional adjoint SNU Pôle emploi-FSU Île-de-France), Mathias MONNIER (SUD Santé, « les perchés » du groupe hospitalier havrais), Miguel MONTENEGRO MURIEL (secrétaire général CGT Andalousie), Dimitri MONTFORTE (avocat), Corinne MOREL-DARLEUX (militante écosocialiste, auteure et conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes), Marie MORIN (monitrice éducatrice en maison d’enfants à caractère social), Claire MOULIN (musicienne), Rosa MOUSSAOUI (journaliste de L’Humanité), Juan manuel MUNICIO CASTELLANOS (comité d’entreprise Corréos, Madrid), Pechi MURILLO BARROSO (Izquierda Anticapitalista Revolucionaria), Christophe MUSSLÉ (membre du bureau départemental CGT FAPT 14), Mickaël MUSTO (syndicaliste étudiant, UNEF Nanterre), Grégoire NADIN (chercheur en mathématiques au CNRS, Université Pierre et Marie Curie), Olivier NEVEUX (professeur d’histoire et d’esthetique du théâtre, Université Lyon 2), NNOMAN (photoreporter), Stanislas NORDEY (metteur en scène et comédien), Stéphanie NOUVELLE-PHAN DINH (membre de la commission exécutive de l’UD CGT Moselle), Danièle OBONO (députée France insoumise de Paris), Stéphane ORTEGA (journaliste, directeur de la publication de Rapports de force), Claire PADRAO (co-secrétaire CGT Educ’action 57), Ugo PALHETA (enseignant-chercheur), Mathilde PANOT (députée France insoumise du Val-de-Marne), Stéphane PATUREY (Info’Com-CGT), Anne-Sophie PELLETIER (candidate France insoumise aux élections européennes), Étienne PENISSAT (chercheur CNRS), Thierry PERENNES (défenseur syndical Bretagne), Anne-Laure PEREZ (maire adjointe PCF de Gennevilliers, candidate aux élections européennes), Evelyne PERRIN (Stop précarité), Sophie PERRIN-PHAN DINH (secrétaire adjointe CGT CHRU Nancy), Armelle PERTUS (Porte-Parole NPA Campagne présidentielle Philippe Poutou 2017), Serge PEY (poète), Roland PFEFFERKORN (professeur émérite de sociologie, Université de Strasbourg), Christian PIERREL (porte-parole du PCOF), David PIJOAN (enseignant, Touche pas à ma ZEP), Florence PIK (CGT cadres et techniciens Ville de Paris, commission de mobilisation du travail social Île-de-France), Giulia PIKTOROFF (NPA), Jérôme PIMOT (coursier, militant anti-ubérisation), Samuel PINAUD (maître de conférence en sociologie, Université Paris Dauphine), Barthélémy PIRON (membre du bureau national de l’UNEF), Julien PITINOME (photoreporter), Alain POJOLAT (NPA), Christian PORTA (CGT Neuhauser), Chloé PORTANGUEN (éducatrice de jeunes enfants), Thomas PORTES (cheminot, CGT), Christine POUPIN (porte-parole du NPA), Philippe POUTOU (porte-parole du NPA), Christine PRUNAUD (sénatrice PCF, Côtes-d’Armor), Adrien QUATENNENS (député France insoumise, Nord), Yann QUAY-BIZET (secrétaire départemental SUD PTT 13, membre du bureau fédéral SUD PTT), Katell QUILLÉVÉRÉ (réalisatrice), Nathalie QUINTANE (écrivaine), Guillaume QUINTIN (Espace des luttes sociales-France insoumise), Rubén QUIRANTE ROMAN (syndicaliste USTEA Grenade), Olivier RABOURDIN (acteur), Josep RAFANELL I ORA (psychologue), Jacques RANCIÈRE (philosophe), Véronique RAULINE (maîtresse de conférence, Université Paris Ouest-Nanterre), Manuel REBUSCHI (enseignant-chercheur et syndicaliste, Université de Lorraine), Jean-Baptiste REDDÉ (manifestant à la pancarte), Oscar REINA (porte-parole du Syndicat Andalou des Travailleurs), Serge REYNAUD (Solidaires 13), Lili REYNAUD DEWAR (artiste, résidente de la Villa Médicis), Fiodor RILOV (avocat), Typhain ROBERT (FSU Ville de Paris), Julien RODRIGUE (avocat), Olivier ROSAY (syndicaliste SUD PTT), Sophie ROUSSEAUX (déléguée du personnel, CHSCT La Croix Rouge), Fabien ROUSSEL (secrétaire national du PCF, député du Nord), Francine ROYON (CGT Pôle emploi Île-de-France), Olga ROZENBLUM (productrice et co-fondatrice de Treize), Françoise RUCH (Front social Mulhouse), François RUFFIN (réalisateur, député Picardie debout de la Somme), Mouloud SAHRAOUI (secrétaire CGT Geodis Calberson Île-de-France), Julien SALINGUE (membre de la direction du NPA), Pauline SALINGUE (CGT Santé, CHU Toulouse), Laure SALMONA (co-fondatrice de Féministes contre le cyberharcèlement), Laurent SAMBET (délégué CGT et secrétaire de la DUP Geodis Calberson Île-de-France), Julieta SANTICH (styliste), Claudine SCHA (conseillère d’entreprise 68), Fanny SCHULMANN (historienne de l’art, membre de Treize), Ariel SEVILLA (maître de conférence en sociologie, Université Reims Champagne-Ardennes), SIDI WACHO (groupe de musique), Maud SIMONET (sociologue), Danielle SIMONNET (co-organisatrice du Parti de gauche), Sabrina SINIGAGLIA-AMADIO (sociologue, Université de Lorraine), Omar SLAOUTI (militant anti-raciste), Yannick SOBANIAK (CGT CHU Wattrelos), Marie SOUBESTRE (artiste lyrique), Anasse SOUIRI (cheminot, SUD Rail Paris Nord), Hédi SOULA (professeur de mathématiques, Université de Jussieu), Henri STERDYNIAK (économiste attérré), Sophie TAILLÉ-POLIAN (sénatrice Génération-s du Val-de-Marne), Eddy TALBOT (secrétaire fédéral SUD PTT), Idris TALEB (délégué CGT Geodis Calberson Île-de-France), Yann TAVERNET (CGT PSA Trémery), Marie-Thérèse TETU-DELAGE (sociologue, chercheure CNRS, Centre Max Weber Lyon), Julien THÉRY (historien), Antoine THIRION (critique de cinéma, programmateur au festival international de Locarno), Ludo TORBEY (youtubeur), Zohra TOUAMI (déléguée CGT Geodis Calberson Île-de-France), Rémy TOULOUSE (directeur littéraire des éditions La Découverte), Ysé TRAN (actrice et réalisatrice), Assa TRAORE (collectif justice et verité pour Adama), Stéphane TROUILLE (vidéaste et reporter indépendant), Alain TSAMAS (CGT Monoprix), Laëtitia TURA (cinéaste), Anusone UM (syndicaliste Free), Yann VENIER (secrétaire général de l’union locale CGT de Nancy), Bruno VERDI (secrétaire départemental SUD PTT 84), Virgil VERNIER (acteur et réalisateur), Audrey VERNON (comédienne), Thomas VESCOVI (enseignant et chercheur indépendant en histoire contemporaine), Pedro VIANNA (poète et homme de théâtre), Marie-Pierre VIEU (députée européenne PCF-GUE), Mickaël WAMEN (CGT ex-Goodyear), Olivier ZABAT (cinéaste), Benito ZAMBRANO (scénariste et réalisateur), Philippe ZARKA (astrophysicien), Malika ZEDIRI (porte-parole de l’APEIS), Caroline ZEKRI (maîtresse de conférence, Université Paris Est).


Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois